Territoriale de Mambasa: Cinq miliciens Maï-Maï ont été tués et d’autres capturés

Cinq miliciens Maï-Maï ont été tués et d’autres capturés lors de différentes attaques de ces miliciens associés aux ADF depuis vendredi 9 septembre dans plusieurs villages notamment Teturi, Mamome et à la carrière minière Paradis 1 dans le territoire de Mambasa.

Selon la nouvelle société civile de Mambasa, les Maï-Maï, associés aux ADF, ont lancé l’assaut la nuit de vendredi 9 septembre contre une position des FARDC à Teturi.

Les FARDC les ont repoussés après quelques heures de combat.

Deux Maï-Maï ont été tués et d’autres ont fui.Un autre groupe de ces miliciens a attaqué la même nuit la carrière minière de Paradis 1. L’intervention de l’armée a permis d’étouffer la menace.

Trois miliciens ont été neutralisé et leurs armes récupérées. Quatre autres miliciens capturés.

A Mamome, des combats ont opposé les deux parties. Aucun bilan n’est encore disponible.

Selon des sources locales, l’activisme de ces groupes armés depuis environ un mois a entrainé le déplacement massif de la population au chef-lieu du territoire de Mambasa et dans la province voisine du Nord-Kivu.

De nombreux transporteurs qui empruntaient le tronçon Beni-Biakatato, Mambasa et Bunia ont suspendu le trafic en attendant l’amélioration de la situation sécuritaire.

Les structures de la société civile recommandent au gouvernement « l’augmentation des effectifs des militaires et leur dotation en équipements nécessaires ». Elles recommandent aussi « le lancement des opérations militaires de grande envergure ».

De leur côté, les autorités territoriales affirment que les opérations sont en cours dans la région.

Laisser un commentaire