Suppression des comptes Instagram et You Tube des stars ivoiriennes : Voici ce qu’on en sait

Depuis quelques jours, les stars ivoiriennes vivent un véritable cauchemar. Leurs comptes Instagram voir You Tube disparaissent comme par magie.

A la question Qu’est-ce qui en est la cause ? Nous essayerons d’apporter des éclaircis.Les comptes Instagram des stars ivoiriennes telles qu’Emma Lohoues, Shado Chris, Mc One, For De Bior, Ks Bloom, Kiff No Beat, Suspect 95 et bien d’autres, ont été suspendus.

Pour l’heure, ces comptes n’ont malheureusement pas encore été retrouvés.Les concernés ont cependant tenu à prévenir leur communauté de la situation dans laquelle ils se trouvent.

Shado Chris par exemple a écrit sur son Facebook : « mon IG a sauté ce soir et ma chaine You Tube aussi.

Je me suis fait pirater mon compte You Tube hier par un inconnu qui a commencé à faire des post sur le cryptomonaie Ethereum.

J’ai pu récupérer de justesse grace à une autre de mes adresses mails. YouTube vient de m’envoyer un message pour me dire que ma chaine a été supprimée !!!… ».

Suspect 95 affirme quant à lui qu’il s’agit d’un complot des artistes coupé décalé. « Cette histoire d’Instagram c’est un complot des artistes coupé décalé c’est sur (rire) ».

Mais qu’est-ce qui justifie la suspension de ces comptes ?

Selon Karine Oulaté, consultante en communication numérique et responsable des réseaux sociaux chez Weblogy, Instagram suspend certains comptes parce qu’ils ne respectent pas certains standards, certaines règles.

« Aujourd’hui, vu qu’il y a une mise à jour des données et vu que c’est devenu le META, Facebook a racheté Instagram comme vous le savez, WhatsApp et tout.

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  Déclaration d'une Chinoise en couple avec un Nigérian« Les hommes africains sont les meilleurs »

Donc ils sont en train d’uniformiser leurs règles, mettre à jour toutes les règles. Et donc ils sont en train de vérifier tous les comptes.

Dès qu’il y a un compte qui a une activité suspecte, qui a un comportement qu’il ne fallait pas, qui a une infraction, il le désactivent pour des vérifications un peu plus poussées », a-t-elle confié au micro de Brut.

Toujours selon Karine Oulaté, une activité suspecte « c’est certaines restrictions qu’on peut évoquer pour justifier les désactivations de comptes, il y a : l’exploitation à la nu-*dité et la se?xu3alité, la violence, l’appel à la haine raciale, la musique, les mots-clés, et certaines tournures de phrases.

Une des restrictions qui est de plus en plus mentionnée c’est « l’exploitation de la nù’ldité et de la se3xu3lité (ça c’est quand sur le compte il y a plusieurs photos dénudées, un torse nu trop dégarni, une jeune fille en bikini un peu trop s3xy).

Pour le problème de musique, généralement beaucoup de personnes utilisent leurs contenus de Tiktok pour les publier sur Instagram ou Facebook.

Mais ce que les gens oublient est que c’est deux réseaux différents. Chaque réseau a ses règles.

Tik Tok est basé sur la musique, en fait. Ils font la promotion de certaines musiques donc on peut utiliser n’importe quelle musique sur la plateforme sans problème.

Mais sur Instagram et Facebook, ce n’est pas possible, il y a des musiques qui ne passent pas. Et si les artistes n’ont pas permis d’exploiter leur musique sur Instagram, bah vous vous exposez à une sanction. »

Les suspensions sont-elles définitives ?

Sachez que les suspensions ne sont pas définitives. « Les réseaux sociaux c’est les algorithmes, c’est des robots qui font le travail de surveillance.

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  Nigeria : 50 enfants meurent à la suite d'une épidémie de rougeole

C’est-à-dire qu’on a inscrit dans leur génétique, dans leur base qu’il y a certains mots-clés qui ne doivent pas passer, certaines images qui ne doivent pas passer, certains liens qui sont interdits.

Donc dès qu’ils voient ils ne réfléchissent pas, ils bloquent ! », a expliqué Karine.

« Quand ils bloquent derrière, c’est l’être humain maintenant, qui vient faire le travail de vérification pour savoir si le robot a fait une erreur ou pas. Et c’est là où il y a un problème parce qu’avec le Covid, beaucoup de personnes ont arrêté de travailler…

Avec le télétravail il y a eu création de beaucoup de comptes du coup ils sont un peu débordés. Pour une vérification qui peut prendre 24 heures, aujourd’hui on se retrouve à 6 mois par exemple.

Il y a des gens qui pensent que leurs comptes sont définitivement perdus et puis un matin ils se rendent compte que bah non, le compte est revenu », a-t-elle ajouté.

Elle note tout de même que, les réseaux sociaux sont rétroactifs, on peut faire des erreurs en 2020 et on va payer ces erreurs en 2022.

Les vérifications de comptes peuvent prendre une semaine, deux ou quelques mois et une fois la vérification terminée, il se réactive.

Quelques règles à respecter pour ne pas voir son compte supprimé ou désactivé !Ne pas toucher à des contenus qui ne vous appartiennent pas.

Evitez de publier la n&dité. « Ce n’est pas ton contenu, ne touche pas. Il ne t’appartient pas, tu ne touches pas ! », Conseille Karine.

Toutefois la plateforme vous envoie des notifications afin que vous puissiez comprendre la règle que vous aurez enfreinte en vous spécifiant la raison de la suspension.

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  MARIAGE ENTRE UN CONGOLAIS ET UNE RWANDAISE ANNULÉ

Yves Andema
Yves Andema

Un ingénieur en informatique | Rédacteur de contenu | Blogueur | Concepteur Web | | Un supporter du Real Madrid FC. Je suis toujours entrain de tester les nouvelles choses en rapport avec le web et le nouvelles technologies

Publications: 316

Laisser un commentaire