Russie: des milliers de Russes s’enfuient à l’étranger

Cela fait la Une de l’ensemble de la presse internationale, « les hommes s’empressent de fuir la Russie plutôt que d’aller combattre en Ukraine », titre le Times qui décrit « l’onde de choc provoquée par la mobilisation des réservistes » avec ces images des longues files d’attente de voitures aux frontières du pays.

C’est « la grande panique », dit de son côté le New York Times « alors que les Russes se croyaient à l’abri des lignes de front », les voilà menacés par le « chaos de la guerre », et beaucoup de ceux qui s’enfuient, souligne le quotidien américain, le font par peur « que le gouvernement n’impose de nouvelles restrictions de voyage ».

« La crainte est également que la mobilisation soit plus large que prévue, bien au-delà des réservistes », note de son côté le Wall Street Journal qui souligne « que Poutine n’a d’ailleurs fait aucune mention d’une quelconque limitation du nombre d’hommes, ni même des conditions d’admissibilité au service militaire ».

Dans la presse les témoignages sont nombreux de ces jeunes gens convoqués qui n’ont pourtant « jamais servi dans l’armée »; C’est le cas de Viktor un informaticien moscovite de 32 ans, qui dans le Times se désole, « qu’est-ce que je peux faire ? je n’ai pas d’autre choix que d’y aller ».

Pareil pour Glev 26 ans, qui confie au correspondant du Soir que les officiers recruteurs ne lui ont laissé le choix « qu’entre la guerre ou la prison ».

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  Kwamouth: environ 80 morts dans les accrochages entre Teke-yaka

Et le voilà donc parti, « baluchon sur le dos vers une caserne de la grande banlieue de Moscou ».

Entre les soldats mobilisés et ceux qui s’enfuient « on assiste peut-être à une nouvelle fuite des cerveaux » qui pénalisera le pays, commente le Guardian, alors que le journal russe Kommersant fait de son côté état de l’inquiétude des compagnies aériennes « alors les pilotes et les contrôleurs aériens généralement formés dans des écoles militaires commencent à recevoir leurs ordres de mobilisation ».

Laisser un commentaire