RDC: Nord-Kivu ; plusieurs localités se vident de leurs habitants

A en croire la Radio Okapi.

Plusieurs localités sur l’axe Kiwanja-Ishasha, dans le groupement Binza, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) se vident des leurs habitants depuis dimanche 20 novembre.

Cet exode intervient après l’occupation par les rebelles du M23 des localités de Katwigu, Kiseguru et Makoka, situés à environ 20 kilomètres de Kiwanja.

C’est sur la route qui mène vers Nyamilima à la frontière d’Ishasha, selon les sources dans la zone.

Des sources locales rapportent ce mardi 22 novembre que les récents affrontements entre les FARDC et les rebelles du M23 ont de nouveau déversé la population dans la rue.

Cette même population craint les hostilités dans cette zone où sévissent plusieurs groupes armés locaux et étrangers.

Des détonations d’armes lourdes et légères ont été entendues dans les agglomérations de Kisharu, Katwiguro, Makoka et Kiseguro.

Les habitants ont décidé de quitter de nouveau leurs habitations pour se mettre à l’abri. Certains se sont dirigés vers Nyamilima. D’autres ont pris la direction de la frontière vers Ishasha.

Ces sources précisent que certains déplacés auraient déjà traversé la frontière Ishasha vers l’Ouganda.

La société civile déplore quelques cas de pillages orchestrés par les rebelles du M23 à Katwiguro, après son occupation dimanche dernier par le M23.

Ces rebelles auraient aussi largué une bombe qui a endommagé quelques maisons.

Ces sources ajoutent que la situation est restée calme ce mardi sur cet axe où on a toujours déploré la recrudescence de l’activisme des groupes armés locaux et étrangers.

Laisser un commentaire