RDC : Des jeunes manifestants une Justice

Des centaines de jeunes manifestants et militants écologistes dont l’âge pour la plupart ne dépasse pas 25 ans.

Philippe Mpoyi, pancarte en main pour réclamer la justice climatique pour les pays africains.

« Lorsqu’on donne des fonds à ces pays-là qui sont considérés comme pays solutions, la RDC en particulier et l’Afrique en général ne sont pas considérés.

C’est pourquoi nous sommes là pour plaider »Kethia Pasu, ambassadrice Climat de l’Unicef, marche pour l’avenir de la jeunesse. « C’est le moment d’agir.

On doit investir beaucoup plus dans la jeunesse, trouver des solutions innovantes, arrêtons de mettre en place des projets sur les énergies fossiles.

La jeunesse congolaise veut vivre dans le Congo qu’il mérite, Congo plus simple, plus respectueux de l’environnement et plus durable.

C’est le Congo où on peut évoluer à long terme, nous développer sans compromettre les capacités des générations futures à se développer. »

De ses deux mains, Helene Nsuemi, du mouvement des jeunes pour la protection de l’environnement, tient une banderole.

« Nous voyons le pétrole qui est exploité à Moanda depuis beaucoup de temps ne produit presque rien au PIB du pays.

Ce que beaucoup ne comprennent pas, c’est que les écosystèmes ont atteint leur état limite. Nous sommes en train d’aller vers une rabaisse sans fin.

Nous avons le lithium, le cobalt, nous avons tous ces minerais qui peuvent nous permettre d’aller vers la transition écologique. »

Pour l’ONG GreenPeace, qui fait partie des structures organisatrices de la marche, le gouvernement congolais navigue à contre-courant en matière environnementale. « C’est impensable de soutenir ces exploitations.

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  Nigeria : un homme de 74 ans, qui se marie pour la première fois révèle la cause

Même s’il y a des financements qui pourront réparer les désastres qui vont être créés dans notre environnement.

Nous n’avons jamais vu une technologue qui ne pollue pas l’environnement », estime Patient Mwambe, chargé de campagne en RDC pour l’ONG internationale.

Devant les Nations unies, mercredi, le président Tshisekedi a dénoncé une polémique inutile, assurant que l’exploitation se fera dans le respect des normes environnementales.

Laisser un commentaire