RDC: au moins 30 enfants enlevés dans les attaques du 7 et le 11 juillet

On en sait un peu plus du bilan des attaques du 7 et le 11 juillet au Nord-Kivu et en Ituri. Selon la MONUSCO au moins 20 personnes, dont deux enfants, ont été tués et un grand nombre de civils, dont 30 enfants, enlevés.

Des centaines de maisons ont été incendiées entrainant le déplacement de centaines de civils.Ces attaques se sont déroulées à Lume où un centre de santé a été incendié et dans les villages de Malulu, Matete, Busiyo, Sengi et Matonge.

En réaction, la MONUSCO a déployé des forces de réaction rapide pour fournir une protection physique immédiate et un soutien aux personnes dans les zones touchées.

A Busiyo, à 72 km au sud- ouest de Bunia, les casques bleus ont échangé des coups de feu avec les assaillants, les forçant à se retirer du village, rapporte la mission onusienne.

A Matonge, la Mission a envoyé une force de réaction rapide dans la nuit du 11 juillet alors qu’une attaque contre l’armée congolaise avait lieu. Là aussi, les militaires de la MONUSCO ont été pris pour cible par les ADF.

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  Urgent/Exetat-2022 : Voici les statistiques des réussites par province
Yves Andema
Yves Andema

Un ingénieur en informatique | Rédacteur de contenu | Blogueur | Concepteur Web | | Un supporter du Real Madrid FC. Je suis toujours entrain de tester les nouvelles choses en rapport avec le web et le nouvelles technologies

Publications: 337

Laisser un commentaire