Procès 100 jours : l’arrêt de la Cour d’appel renvoyé au 21 juin prochain

Le prononcé de l’arrêt en appel dans l’affaire mettant en cause Vital Kamerhe et ses coaccusés dite « Affaire 100 jours » est renvoyé à 5 jours, soit mardi 21 juin 2022. Tel en a décidé le Premier président de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe par une ordonnance signée ce vendredi 16 juin et affichée au valve de la juridiction, à la demande des juges siégeant dans ladite cause.


La décision de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe devrait intervenir ce vendredi. Après le renvoi de la Cour de cassation, l’affaire avait été instruite, plaidée et prise en délibéré le 2 juin dernier. Actuellement en liberté provisoire, Vital Kamerhe et Samih Jammal attendent cette décision de la Cour.




Déroulement de la procédure



Le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe a condamné les prévenus respectivement à 20 ans des travaux forcés et à deux ans pour Jeannot Muhima. Cette peine a été réduite en appel respectivement à 13 ans pour Vital Kamerhe, 6 ans pour Samih Jammal et une année pour Jeannot Muhima, libéré à la suite de cet arrêt. Les deux autres prévenus, c’est-à-dire Vital Kamerhe et Sammih Jammal avaient introduit un pourvoi en cassation devant la Cour de cassation qui a annulé l’arrêt rendu en appel avec renvoi de cette cause devant cette même juridiction autrement composée.

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  Un homme incapable de se tenir debout après avoir couché avec trois travailleuses de s33xe-Vidéo

Laisser un commentaire