Nord-Kivu: Un enseignent agressé par un militaire des FARDC au sein de l’école

La Force Syndicale Nationale (Fosynat) au Nord-Kivu, un syndicat des enseignants, condamne et s’insurge contre l’agression d’un enseignant par un militaire des Forces armées de la RDC.

La Fosynat qui a publié un communiqué, mercredi 21 septembre, rapporte que Benjamin Ntibaganira, directeur des études à l’institut Kisima dans le territoire de Nyiragongo, a été blessé par balle, mardi 20 septembre par un militaire en état d’ivresse au sein de cette école.

Dans une interview accordée jeudi 22 septembre à Radio Okapi, le président provincial de la Fosynat au Nord-Kivu, Innocent Bahala Shamavu a expliqué qu’au moment des faits, l’agresseur présumé aurait reproché à ce directeur d’école d’avoir renvoyé son enfant de l’établissement scolaire pour raison de non-paiement des frais.

« C’est inconcevable qu’un enseignant soit martyrisé par un militaire, dans une école ! Nous ne savons pas si c’est de cette manière que les gens doivent être gérés dans cet état de droit.

Je tiens à rappeler que le milieu scolaire est non-violable. Les armes ne peuvent pas entrer dans une école », s’est indigné Innocent Bahala Shamavu.

La Fosynat dénonce ce comportement et demande aux autorités militaires d’interpeler et de juger ce militaire.

« Nous décrions, nous, syndicat des enseignants, et nous demandons aux autorités congolaises de prendre des sanctions exemplaires à l’endroit de ce militaire pour décourager également d’autres qui tenteraient de se comporter de cette manière.

La Fosynat demande donc aux autorités de l’état de siège, de maitriser ce militaire, de le déférer devant la justice et qu’il y ait réparation », a indiqué le président provincial de la Fosynat au Nord-Kivu

Laisser un commentaire