Nord-Kivu: le franc congolais non consommés par les entités occupées par les M23

Les quelques habitants et retournés des groupements de Jomba et Bweza, dans le territoire de Rutshuru, éprouvent actuellement des difficultés dans leurs échanges commerciaux.

Selon un député provincial élu de Rutshuru, seules trois monnaies étrangères facilitent les échanges dans cette région sous occupation de la rébellion du M23.

Il s’agit du shilling ougandais, du franc rwandais et du dollar américain ; au détriment du franc congolais.

Cet élu parle d’une catastrophe économique.

Il alerte le Chef de l’Etat pour prendre d’urgence les mesures qui s’imposent pour libérer les entités conquises par ces rebelles et restaurer l’autorité de l’Etat :« Tous les signaux démontrent que cette partie est amputée de la République, parce que la monnaie utilisée c’est la monnaie des pays agresseurs.

Aujourd’hui, si vous allez dans le Jomba, dans les parties conquises de Bweza, Kisigari et Busanza, si vous avez des francs congolais, vous ne pouvez rien acheter.

C’est la monnaie étrangère qui (circule), et la monnaie congolaise n’est plus d’application. C’est une inquiétude grave.

Sur le plan économique, tout a été arrêté, c’est vraiment un problème très sérieux. Ma recommandation au Chef de l’Etat, c’est de faire tout, en urgence, pour libérer les entités occupées par les terroristes. »

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  Ituri: le bilan de l'attaque de Tolitoli revu à la hausse

Laisser un commentaire