Manifestations anti-monusco : le gouvernement parle de 15 morts et 61 blessés

Lors du briefing de ce mardi 26 Juillet 2022, le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya a une nouvelle fois, au nom du gouvernement, condamné la violence lors des manifestations contre la Monusco à Goma et Butembo, dans le Nord-Kivu.

Selon le porte-parole du gouvernement Sama Lukonde, on a enregistré lors de ces mouvements, quinze (15) morts dont 12 civils et trois (3) du côté casques bleus.

« A Butembo, on a compté 7 morts et les autres ont trouvé la mort à Goma », a précisé Patrick Muyaya avant d’ajouter qu’il aurait eu 61 blessés, qui sont répartis dans plusieurs hôpitaux de la province du Nord-Kivu.

Lors de ces manifestations, des dégâts matériels ont également été enregistrés. À Goma par exemple, des cas de pillage ont été signalés au Quartier Général de la mission onusienne en Rdc.

Il faut noter que des voix se lèvent pour condamner cette agression populaire et certains précisent que les auteurs seront poursuivis.

A en croire les images qui circulent sur internet, les bureaux de la Monusco sont envahis, des biens et documents des valeurs emportés et même des tenues des casques bleus portés par des civils et enfants.

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  Conflit Teke-yaka : A une semaine le nombre des déplacés passe de 4000 à 11900 à Kwilu
Yves Andema
Yves Andema

Un ingénieur en informatique | Rédacteur de contenu | Blogueur | Concepteur Web | | Un supporter du Real Madrid FC. Je suis toujours entrain de tester les nouvelles choses en rapport avec le web et le nouvelles technologies

Publications: 316

Laisser un commentaire