Lobbying: une régulation s’impose pour rétablir l’équilibre du débat public et faire primer l’intérêt général

Les révélations récentes par des journalistes des « Uber Files », succédant à « l’affaire McKinsey », ont mis en lumière la réalité et l’ampleur du lobbying qui oriente chaque jour l’élaboration des lois et des réglementations, depuis les cabinets ministériels jusqu’aux bancs de l’Assemblée et du Sénat.

Nul complot n’est ici à l’œuvre, mais plus banalement un arbitrage politique faisant primer l’apparent gain de court terme sur l’intérêt général.

Pour la promesse de quelques centaines d’emplois précaires, des gouvernements sont prêts à se plier aux exigences de multinationales, de flexibiliser le code du travail et réduire la protection sociale des travailleuses et travailleurs, tout en fermant les yeux sur l’évasion fiscale de ces entreprises, Uber, Amazon, les Gafam, et bien d’autres.

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  L'Avenir: Agressée comme l'Ukraine; la RDC mobilisation tous Azimuts à l'ONU

Laisser un commentaire