Lac Kivu: Gazmeth et le Rwanda s’engagent dans la production du gaz naturel pendant 25 ans

Le Rwanda et la société Gazmeth viennent de signer un contrat pour l’exploitation du gaz méthane sur le lac Kivu. Quelles sont les implications ?

Pour la société Gazmeth, l’exploitation du gaz méthane du Lac Kivu permettra d’éviter le désastre écologique qui résulterait d’une quantité excessive du gaz méthane contenu dans le Lac Kivu.

Ce contrat visant la transformation du gaz méthane en gaz naturel signé aujourd’hui prendra 25 ans.

Le Rwanda a aussi lancé les travaux de construction d’une usine d’extraction et de compression de ce gaz méthane sur le lac Kivu.

Il faut aussi noter que ce grand lac situé entre la République démocratique du Congo et le Rwanda contient une grande quantité du gaz méthane estimée à environ 65 milliards mètre-cubes.

S’adressant à la presse, M. Stephen Tierney, responsable à GazMeth a révélé que « À l’heure où nous parlons, le lac n’est pas stable. La quantité du gaz que contient le lac est connu. Mais il y a toujours le gaz qui entre dans le lac, et donc sa quantité augmente.

La quantité qui entre n’est pas bien déterminée. Mais nous voyons que nous pourrons produire gaz de façon durable. Notre contrat est de 25 ans renouvelables».

Pour le gouvernement rwandais, ce projet permettra à ce pays de réaliser sa vision de développement. « Le gouvernement du Rwanda s’est fixé l’objectif de rendre l’électricité accessible à tous les ménages à 100% d’ici 2024.

Le premier ministre rwandais a révélé ce qui suit : « C’est aussi une fierté pour nous tous rwandais d’utiliser le gaz naturel produit dans notre pays ».

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  Pape François Au Congolais : “ Le Seigneur Sait Combien Mon Regret Est Grand D’avoir Été Contraint De Reporter Cette Visite”

L’analyste économique Teddy Kaberuka estime que le Rwanda va gagner pour sa consommation et pourra limiter les importations du gaz qui est une charge énorme au pays. Il indique aussi qu’un tel projet profitera non seulement au Rwanda, mais aussi à toute la communauté des États d’Afrique de l’Est.

« Un projet pareil est un projet qui crée de l’emploi à des milliers de personnes, d’une façon plus élargie, de toute la région de l’Afrique de l’Est où aucun pays ne produit le gaz. Les pays qui produisent le gaz sont plus ou moins loin, comme la Mozambique.

Mais toute la région, que ça soit la République démocratique du Congo qui est juste à côté de l’unité de production de ce gaz naturel, le Burundi, l’Ouganda, le Kenya, la Tanzanie vont tous profiter de cette usine et acheter à moins cher par rapport aux produits importés que ça soit de l’Asie ou de l’Europe de l’Est », a-t-il fait savoir aux médias.

Source : Magzote

Arcade Bugeme
Arcade Bugeme

Jeune étudiant en informatique et créateur de contenu sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication. Membre de l'équipe 243brain et toujours à votre service.

Publications: 150

Laisser un commentaire