Incident à la frontière Goma-Gisenyi: le bilan se précise, deux policiers rwandais blessés, un militaire congolais tué

Les autorités rwandaises ont publié le premier bilan de l’incident frontalier entre Goma et Gisenyi. Selon l’Armée rwandaise, c’est vers 8h45 qu’un militaire congolais muni d’un fusil AK 47 « a traversé la « Petite Barrière » dans le district de Rubavu et a commencé à tirer sur le personnel de sécurité et les civils traversant la frontière, blessant deux policiers rwandais ».




Les RDF confirment que le militaire congolais a été abattu par un officier de la police nationale rwandaise évoquant la « légitime défense ».

Le soldat congolais a été abattu à 25 mètres à l’intérieur du territoire rwandais, précise la même source.

Le Mécanisme conjoint de vérification élargi de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL).



La tension aux alentours de la Petite barrière a baissé. Les autorités militaires, policières et douanières se sont mobilisés.



Cet incident intervient dans un contexte tendu entre Kinshasa et Kigali. Les autorités congolaises ont pris une série de mesures pour protester contre le soutien du Rwanda au M23 dans le territoire de Rutshuru et de Nyiragongo. Dans la capitale, des appels à la rupture des relations diplomatiques se multiplient dans la classe politique et au sein de la société civile.

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  RDC : les «porteurs de machettes» accusés de xénophobie arrêtés à Kinshasa

Laisser un commentaire