Élections 2023: Moïse Katumbi a plus de chances selon un sondage

À quoi doit-on s’attendre aux élections de 2023 ? Moïse Katumbi maintenant en tête de sondage, une grosse polémique éclate sur la toile.

Selon un rapport publié en août dernier, après un sondage conjoint entre le Bureau d’études, de recherches et de consulting international (BERCI) et le Groupe d’études sur le Congo (GEC) de l’Université de New York, les Congolais interrogés sur les partis et les regroupements politiques ont placé les résultats suivants:

Ensemble pour la république de Moïs Katumbi Chapwe (44% d’opinions favorables); Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé) de Martin Fayulu 42%; Mouvement de libération du Congo (MLC) avec 38,1% et l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) de Félix Tshisekedi (38%).

Selon cette étude, le Président Félix Tshisekedi vient deréaliser le pire score (51% d’opinions favorables) depuis son arrivée au pouvoir au mois de décembre 2019.

Par contre, comparé au résultat de décembre de l’année passée, le chef de l’Etat gagne 11 points supplémentaires. Sa côte de popularité est passée de 29à près de 40% d’opinions favorables.En dépit de tout cela, la côté de Fatshi reste de même en deçà de ses 63% obtenu en mars 2019.

Ledit sondage concerne entre autres le fonctionnement actuel des institutions de la République. Les Congolais ne sont pas satisfaits du fonctionnement de ces institutions, précise le Rapport.

17% seulement des sondés soutiennent << fortement la manière dont le président de la République travaille >> ; alors que autres la soutiennent << moyennement » et près de « pas du tout ».

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  RDC-EAC: 750 soldats sud-soudanais bientôt déployés dans l’Est du pays

Aujourd’hui, 54% des répondants souhaitent que le prochain président se comporte beaucoup plus comme un «< chef d’État qui arbitre et fixe les orientations >> plutôt que comme un >> chef de gouvernement très présent dans la politique intérieure » (46%).Le fonctionnement actuel des institutions de la République ne satisfait pas les Congolais. Ils ne sont par exemple que 17 % des répondants à soutenir << fortement la manière dont le président de la République travaille » ; 37 % autres la soutiennent << moyennement » et près de 45% » pas du tout ».

Aujourd’hui, 54% des répondants souhaitent que le prochain président se comporte beaucoup plus comme un «< chef d’État qui arbitre et fixe les orientations >> plutôt que comme un «< chef de gouvernement très présent dans la politique intérieure » (46%).

Arcade Bugeme
Arcade Bugeme

Jeune étudiant en informatique et créateur de contenu sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication. Membre de l'équipe 243brain et toujours à votre service.

Publications: 168

Laisser un commentaire