Conflit Teke-yaka: plus de 30 morts dans un nouvel affrontement au village Fadiaka

Une trentaine des morts et plusieurs maisons ont été incendiées à la suite d’un nouvel affrontement entre les peuples Teke et Yaka, au village Fadiaka, situé à plus de 150 Kilometres de la cité de Kwamouth (Mai-Ndombe).

D’après la société civile locale, 31 personnes dont les enfants et les femmes, ont été tuées, y compris le chef du village qui a été décapité.

Plusieurs maisons sont parties en fumée et les habitants, en débandade, se dirigent vers les contrées voisines.

Le vice-président de la société civile de Kwamouth, Martin Suta, rapporte que certains suspects ont été arrêtés, parmi lesquels des hommes en uniforme :‘’Ce qui est vrai dans ce groupe-là qu’on avait arrêté, il y a des corps militaires dedans. C’est-à-dire qu’ils sont mêlés avec des civils’’.

Le député national Guy Musomo, élu de Kwamouth avance, quant à lui, un bilan d’au moins trente-cinq morts.

Il pense que des militaires doivent être déployés dans des villages à problème :‘’La RN 17 est toujours dans l’insécurité. On doit éteindre le feu là où il y a le feu.

On ne doit pas éteindre le feu dans des discours dans des bureaux climatisés.

S’il s’agit d’envoyer des militaires, par exemple on a dit à Mibe il y a un groupe là-bas, qu’on envoie des militaires là-bas.’’

Certaines sources, qui affirment avoir aperçu des physionomies inconnues, expriment des doutes sur la vraie identité des assaillants.

Laisser un commentaire