Conflit Teke-yaka : A une semaine le nombre des déplacés passe de 4000 à 11900 à Kwilu

Le nombre des déplacés, ayant fui les hostilités entre les Teke et les Yaka du territoire de Kwamouth (Mai-Ndombe), s’élève à onze mille neuf cents et trois (11 903) dans la province du Kwilu.

L’information a été donnée par le directeur de cabinet du ministre provincial des actions humanitaires du Kwilu lundi 19 septembre à la Radio Okapi, précisant qu’ils étaient environ quatre mille en moins d’une semaine.

Les 11.903 déplacés de Kwamouth sont accueillis dans la province du Kwilu : 2.949 dans la ville de Bandundu et 8.954 dans le territoire de Bagata, précisément dans les secteurs de Wamba et de Kwango Kasaï.

Ils vivent dans des conditions inhumaines, malgré des efforts ménagés par le gouvernement provincial pour les assister en vivres et non vivres, selon le directeur de cabinet du ministre provincial des actions humanitaires du Kwilu, Jérémie Bikiele.

Il lance ainsi un SOS en leur faveur :‘’Ils se retrouvent, ils sont nombreux, ils sont entassés, il y a la promiscuité humaine, la situation est aggravante.

Situations alimentaires et hygiéniques ne sont pas suffisamment appropriées.

Il y a des enfants qui ont des problèmes de paludisme, il y a aussi certains qui ont des problèmes de malnutrition, voyez il n’y a pas d’équilibre alimentaire, il y a aussi plusieurs personnes qui sont malades.

 »Il annonce par ailleurs le décès d’un enfant d’au moins cinq ans parmi ces déplacés ce lundi de suites de ces mauvaises conditions de vie : »Aujourd’hui (lundi) nous venons d’enregistrer un cas de décès, il y a un enfant qui est mort dont le corps est gardé dans la morgue de Bandundu.

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  Sud-Kivu : Un casque bleu tué dans une attaque à la base de la MONUSCO

C’est ainsi que nous sollicitons, nous lançons encore cet appel auprès des partenaires qui voudront bien appuyer ces déplacés pour leur survie.

’’Jérémie Bikiele signale également que parmi ces déplacés, il y a plusieurs femmes enceintes qui ont besoin de la prise en charge médicale adéquate.

Laisser un commentaire