Chine / deux moustiques permettent l’arrestation d’un voleur

Et oui, aussi irréaliste que cela puisse paraître, l’information est avérée. Deux moustiques ont permis l’arrestation d’un cambrioleur à l’issue d’une enquête.

Un rapport de police a été publié ces jours-ci, et ce sont deux insectes qui ont permis d’arrêter le voleur.

Les petits témoins sont morts sur la scène de crime, mais ils ont quand même fini par parler. Voilà ce qui s’est passé.

D’après les informations relayées par nos confrères de RFI, l’ADN du coupable a été retrouvé dans le sang de deux moustiques tués sur le mur de l’appartement, scène du crime.

Selon le rapport publié par le Bureau de la sécurité publique de Fuzhou, il était environ 13 heures, le 11 juin dernier, quand un cambrioleur s’est introduit par effraction dans un appartement d’un complexe résidentiel de la capitale de la province orientale du Fujian, rapporte RFI.

Le cambrioleur a mis la main sur plusieurs objets de valeur, avant de se faire cuire un œuf accompagné de nouilles instantanées, puis de passer la nuit tranquillement sur les lieux de son forfait.

Lorsque les policiers sont arrivés, la porte était fermée de l’intérieur. Le voleur venait de s’envoler par où il était arrivé, à savoir le balcon.

Aucun indice ne permettait de mettre la main sur le coupable, quand les enquêteurs ont découvert les deux traces de sang sur le mur.

Les enquêteurs ont par la suite fait analyser le sang pompé par les moustiques. Renvoyant directement sur un personnage connu des services de police qui a tout avoué.

Les moustiques ont longuement été félicités sur les réseaux sociaux, avec également une avalanche de commentaires drôles.

Yves Andema
Yves Andema

Un ingénieur en informatique | Rédacteur de contenu | Blogueur | Concepteur Web | | Un supporter du Real Madrid FC. Je suis toujours entrain de tester les nouvelles choses en rapport avec le web et le nouvelles technologies

Publications: 316

Laisser un commentaire