Bukavu: La police disperse à coups de gaz lacrymogènes les manifestations contre la circulation des taxis-motos au centre-ville

La tension est visible ce jeudi 18 août dans une partie de la ville de Bukavu à la suite d’une manifestation des conducteurs des taxis-motos.

Ces derniers protestent contre la décision du gouvernement provincial d’interdire la circulation des motos au centre-ville.

Dans des endroits chauds comme la place de l’indépendance, l’avenue industrielle, à Panzi, vers l’entrée de l’université évangélique en Afrique, au rond-point ISP, des policiers et des éléments de la police militaire y sont déployés.

Les manifestants sont dispersés à coups de gaz lacrymogènes depuis ce matin par les éléments de la police déployés par les autorités urbaines pour faire respecter cette décision.

Le 15 juillet dernier, le conseil provincial des ministres avait donné un moratoire afin que les taxis-motos puissent se conformer à cette décision.

Le moratoire est arrivé à son échéance mercredi 17 août et il fallait donc que la décision entre en vigueur.

Pour rappel, cette décision a été prise à la suite de deux accidents de circulation qui se sont produits respectivement l’un une semaine après l’autre à l’entrée de l’ISDR/Bukavu et en face de l’hôtel Résidence.

CECI POURRAIT VOUS INTERESSER  « Affaire Pogba » : Mathias fait de nouvelles révélations sur l’utilisation d’un marabout par son frère
Yves Andema
Yves Andema

Un ingénieur en informatique | Rédacteur de contenu | Blogueur | Concepteur Web | | Un supporter du Real Madrid FC. Je suis toujours entrain de tester les nouvelles choses en rapport avec le web et le nouvelles technologies

Publications: 316

Laisser un commentaire