40 personnes dont 17 enfants ont été tuées et plus de 400 maisons incendiées lors de l’attaque des miliciens de la CODECO au village de Mbidjo dans le territoire de Djugu(Ituri).

Quarante personnes dont 17 enfants ont été tuées et plus de 400 maisons incendiées lors de l’attaque vendredi 9 septembre des miliciens de la CODECO au village de Mbidjo dans le territoire de Djugu(Ituri).

Selon plusieurs sources locales, la plupart des victimes sont mortes calcinées dans des habitations et d’autres ont été tuées par balles.

Le premier bilan de cette attaque des miliciens de la CODECO à Mbidjo était de 17 personnes tuées et 306 maisons incendiées, selon des sources de sécurité.

Après évaluation des dégâts le week-end par la société civile locale, son président, Jules Uwaci indique que d’autres corps ont été découverts dans des maisons incendiées par ce groupe armé.

Il précise qu’au total, 40 personnes ont péri et plus de 400 maisons ont été incendiées dans cette attaque. Parmi les victimes mortes figurent 15 femmes et 17 enfants dont la majorité était en âge scolaire.

La même source indique qu’au moins, deux cents motos que les enseignants des différentes écoles primaires avaient reçues à crédit ont été également incendiées.

L’armée déplore le degré de violences des miliciens réfractaires de ce groupe armé en violation de leur acte d’engagement.

Le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo ajoute que les FARDC gardent leurs positions pour traquer ces hommes armés qui cherchent à compromettre le processus de paix en cours.

Les leaders communautaires réclament la prise en charge des miliciens favorables au processus de paix dans la province.

Laisser un commentaire